Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : L'Art et la Science de Vivre
  • L'Art et la Science de Vivre
  • : L'Art de Vivre est le plus grand Art qui soit. Cultiver l'Art de Vivre fait de soi un Artiste dans l'Art de Vivre sa vie.
  • Contact

L'Art de Vivre

Pour vous tenir informé(e) des mises à jour du site et être tenu(e) au courant des différentes manifestations organisées par L'Art de Vivre  inscrivez-vous à la Newsletter ci-dessus.


Participez à L'Art de Vivre !
Pour accéder au Forum cliquez ICI.

N'hésitez pas à réagir, en plus du Forum, aux différents articles ici publiés, en cliquant, à chaque fois, sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de l'article considéré.
Pour accéder au Groupe L'Art de Vivre Simple, Libre et Naturel, cliquez ICI.


Pour trouver rapidement une informationPour sélectionner les articles se référant uniquement à une catégorie donnée, cliquer (colonne de droite) sur la catégorie concernée. Pour afficher tous les articles, cliquer (colonne de droite) sur "Liste complète". Choisir ensuite celui que vous voulez...


Sites-blogs de L'Art de Vivre:

L'Art de Vivre Naturel

L'Art de Vivre Libre

L'Art de Vivre Juste

 

 

Recherche

Mode d'Emploi

Participations à L'Art de Vivre Naturel
 

Si vous souhaitez des échanges plus intenses et plus actifs et une plus grande participation à L'Art de Vivre Naturel vous pouvez notamment:

1) Vous inscrire (désinscription automatique immédiate) à la "Newsletter" (en haut à gauche) du site http://artdevivre.over-blog.com/; vous recevrez ainsi régulièrement des nouvelles du site et des conférences, stages et autres manifestations.
2) Participer au Forum "L'Art de Vivre" (cliquer sur le mot "Forum").
3) Participer au Groupe de L'Art de Vivre Naturel.
4) Réagir aux articles et informations apportés sur le présent site en y apportant vos précieux "commentaires" (cliquer sur le lien "Ajouter un commentaire" en bas de chaque article) (les commentaires qui ne respecteraient pas l'esprit du site ne seront pas conservés).
5) Participer à l'information relative aux diverses Manifestations de L'Art de Vivre Naturel par tous les moyens utiles (envois d'e.mails à votre carnet d'adresse, contacts avec les sites et associations écologiques, affichage, communiqués dans la presse, à la radio, etc.) et en recommandant le site grâce au bouton "Recommander" situé un peu plus haut.
6) Visiter la Boutique Ecologique.

Pour toutes demandes de précisions, n'hésitez pas à envoyer un e.mail .  Merci de votre coopération! - L'Art de Vivre Naturel.


Nouvelles écologiques du Monde
 
Pour savoir ce qui se passe sur la Terre, dans le domaine écologique, allez dans le Forum, Sous-Forums "Veille Ecologique" & "Combats Ecologiques".
Vous pouvez aussi visiter le site "L"Art de Vivre Debout" et/ou participer au Groupe L'Art de Vivre Simple, Libre et Naturel.

Portails
http://www.portail-environnement.com/: portail environnement votre entrée environnementale sur l’environnement mondial et les sujets environnementaux retrouvez ici toutes les actions et actualités environnementales de notre époque...

Sites Amis

Archives

 

 

«Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.»  
- Antoine de Saint-Exupéry -

«Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’être humain
d’obéir à des lois injustes, alors aucune tyrannie ne peut plus l’asservir.»
- Gandhi -

«Lorsque le pouvoir de l’Amour aura remplacé l’amour du pouvoir,
alors la Terre sera entrée dans un Règne de Paix.»
- Ange Francier -

«Pire que le bruit des bottes ... le silence des pantoufles!»
 
«Puissance du vouloir! C'est par lui que tout change!»
- Pierre Le Dantec -
 
 
«Il ne savait pas que c'était impossible,
alors il l'a fait!»
 

 

L'Art de Vivre Libre Simple et Naturel
 
 

Articles Récents

28 mai 2006 7 28 /05 /mai /2006 09:14
Pourquoi choisir les toilettes sèches

et la phyto-épuration?

Si on ne les connaît déjà, les vérités les plus simples sont les plus difficiles à découvrir… surtout si l’on a reçu un long formatage avant… Le conditionnement de la fausse éducation est très puissant et, à l’insu du conditionné, formate durablement

Si l’on pose la question: «Où ce qui vient de la terre doit-il retourner?», un enfant de sept ans ou moins sera déjà capable de répondre: «à la terre!».

Pourtant cette simple et naturelle évidence échappera, le plus souvent, après de longues années d’études, à un «polytechnicien».

La nourriture humaine vient de la terre; elle doit donc aussi directement retourner à la terre. Tout simplement. Ce qui veut dire sans passer par l’eau. L’eau est naturellement pure et doit rester pure. À moins d’être un poisson (dont les productions sont aussitôt avalées, assimilées et transformées par d’autres petites bestioles), souiller l’eau par des déjections est un sacrilège.

Ceci devrait donc suffire à un esprit simple, car cela parle directement à l’Intuition, mais les êtres humains actuels fortement intellectualisés voudront encore savoir pourquoi il en est ainsi.

D’où les quelques explications suivantes:

Lorsque des déjections humaines solides tombent dans l’eau, l’eau s’en trouve souillée. En effet, dans les excréments humains se trouvent notamment des bacilles, des coliformes fécaux, etc., capables de contaminer l’eau et de proliférer en milieu aquatique , de sorte que de graves épidémies comme le choléra, la fièvre typhoïde, la dysenterie, etc., pourront se transmettre et se répandre à partir de l’eau souillée

Dans la typhoïde, notamment, la contamination se fait par l'ingestion de boissons ou aliments souillés par les selles d'un être humain infecté.

Dans la dysenterie amibienne, c’est un protozoaire, une amibe, qui prolifère aussi dans l’eau souillée, qui provoque la maladie.

C’est ce qui se passe pour les installations raccordées au «tout-à-l’égout»: les déjections tombent dans l’eau et sont emportées par la chasse d’eau, de sorte que l’être humain ayant fait «ses besoins» ne s’en soucie plus; de là, emportées par l’élément liquide, elles se retrouvent avec lui dans les «stations d’épuration». Le gros {du} travail de ces stations est constitué par la nécessité de devoir, comme leur nom l’indique, épurer ces déjections afin d’en «laver» l’eau…, alors qu’une eau simplement «grise» et non pas «noire» nécessite beaucoup moins de traitements… 

Si les stations d’épuration parviennent, en ce qui concerne le retour à la transparence de l’eau, à la nettoyer, elles ne peuvent pas arriver, par des moyens naturels ou simplement mécaniques, à en éliminer les bactéries pathogènes dont les fameux coliformes fécaux et autres micro-organismes pathogènes.

Lorsqu’il s’agit de ré-injecter cette eau dans un circuit d’alimentation en aval, afin de tuer ces dangereuses bactéries, l’on a donc recours, au niveau de la station de traitement, à de puissants agents chimiques comme le chlore, de sorte que c’est ensuite une eau vibratoirement morte qui est ensuite délivrée aux robinets…

Un chlore dont l’usager essayera ensuite de se débarrasser, vu son effet irritant et sa désagréable et piquante odeur, si tant est qu’il veuille encore utiliser l’eau du robinet pour un usage alimentaire.

L’actuelle pratique humaine, vis-à-vis des besoins humains en eau, est donc la suivante:

En amont, les villes pompent l’eau dont elles ont besoin dans la rivière la plus proche en direction d’une ou – selon la taille de la ville - plusieurs stations de traitement, puis, après l’avoir souillée, notamment par les déjections humaines, la rejettent dans des stations d’épuration.

Si l’on prend une rivière bordée de plusieurs villes, il y a, à chaque fois, une station de pompage et de traitement en amont et une station d’épuration en aval de la ville considérée. La première station de pompage peut, peut-être, encore, prélever une eau relativement propre mais après c’est automatiquement, pour une large part, de l’eau qui a déjà «servi» et qui a été retraitée en aval dans la station d’épuration qui arrive dans la deuxième station de pompage, où elle est, de nouveau traitée au chlore, au fluor, et à d’autres composants chimiques… 

Même si l’eau rejetée par les stations d’épuration est relativement transparente, ce n’est, quand même, plus de l’eau vivante.

Dans un système respectueux des Lois de la Nature, même s’il passe une rivière à proximité d’une ville, l’on n’y touche pas! L’eau de la rivière reste à la rivière. L’approvisionnement en eau des maisons se fait par des sources, des puits et par la récupération de l’eau de pluie, mais l’on ne touche pas à la rivière!

Dans les maisons, l’on évite soigneusement de souiller l’eau en rejetant des déjections dedans, car, si on le fait, l’on doit savoir que l’eau ne sera probablement pas nettoyée par la seule Nature!!! Seule la chimie peut alors venir à bout des coliformes fécaux et des autres germes pathogènes!

Et que se passe-t-il si les déjections humaines sont, tout de suite, rendues à la terre? C’est complètement différent, car, en ce cas, elles vont être compostées, surtout si l’on y ajoute de la paille humide pré-activée (par un simple piétinement), ce qui fait que le compostage, du fait de la fermentation organique aérobie, va provoquer une importante montée en température pouvant aller jusqu’à 70°. Du coup, les germes pathogènes, qui meurent dès 40°, ne vont pas survivre et c’est ainsi que la Nature, à elle toute seule, va purifier les déjections… 

Ce processus aérobie – donc devant se produire à l’air libre - ne peut s’effectuer lorsque les déjections sont rejetées avec l’eau de la chasse dans une fosse septique, car là, profondément sous terre, dans ce milieu anaérobie, ne se trouve pas le type bactéries aérobies seules capables de provoquer le purificateur processus de compostage.

C’est ainsi que celui qui aspire à vivre la parole de Pierre Rabhi «Vis légèrement, ne souille ni l’eau ni l’air ni la terre» aura notamment à cœur de préserver l’eau pour qu’elle demeure vivante et se tournera tout naturellement vers la phyto-épuration et, indissolublement associées à elle, les toilettes sèches


 Pour en savoir plus:

Eau Vivante

Cassany

F-47130 Port-Sainte-Marie

Tél.: 05-53-95-44-56

E.Mail: eauvivante@free.fr

Sites: http://eauvivante.free.fr

http://eauvivante31.free.fr

«Penser globalement, agir localement.»

L’association «Eau Vivante» se présente elle-même ainsi:

«L'association a pour but de promouvoir l'exploration continuelle de concepts, savoir-faire, techniques, voire produits nouveaux. Cette démarche nous permet de vivre toujours plus en harmonie avec notre environnement naturel et humain d'une manière consciente qui favorise la santé globale de la planète et des générations futures.

Les domaines que nous désirons encourager sont:

1 - La gestion harmonieuse de l'eau, notre bien sacré et commun à l'humanité par:

- Mesures d'économie au quotidien, par exemple en utilisant des toilettes sèches écologiques ...

- Diverses possibilités pour obtenir une eau saine, par exemple en récupérant l'eau de pluie ...

- Recyclage des eaux usées par filtres plantés et autres procédés naturels;

- Revitalisation des rivières, étangs, marais ....

- Création de paysages aquatiques: mares décoratives, piscines naturelles, cascades de vasques vives ...

2 - Les méthodes de cultures respectueuses de la santé et de l'environnement en contribuant à préserver la biodiversité: agriculture biologique, permaculture, méthodes de compostage ...

3 - La construction d'un habitat sain avec:

- Recherche sur des méthodes de construction traditionnelles et artisanales (feng-shui, géobiologie) ...

- Utilisation de matériaux écologiques (bois, terre crue, pierre, paille) ...

- Utilisation d'énergie solaire, éolienne, bio-gaz, huile ...

4 - Toute forme d'expression artistique, corporelle ou sportive et artisanale susceptible d'enrichir la communication entre les êtres humains et la nature.

5 - Le développement personnel permettant l'harmonisation des relations au sein de l'association et à l'extérieur par les méthodes de communication non­-violente, pratique de la pleine conscience, etc. ...»

 

Filtres plantés

«Ces domaines pourront être concrètement activés par:

1 - La recherche et l'expérimentation de concepts, de systèmes ou de produits écologiques innovants.

2 - La communication et la diffusion d'informations, sous forme de conférences, de la publication d'une lettre de liaison trimestrielle et d'articles dans la presse et sur internet.

3 - La formation pratique par des visites de nos éco-sites relais locaux et par l'organisation de stages pour des particuliers, des établissements d'enseignement, des collectivités territoriales et des entreprises.

4 - Des projets solidaires dans un but d'échange et de partage des connaissances et des valeurs humaines (Colombie, Vietnam, Laos, Cambodge, Maroc ...)» 

 

Voir aussi sur le site de Passerelle-éco:

http://www.passerelleco.info/rubrique.php3?id_rubrique=4

http://www.passerelleco.info/article.php3?id_article=398

http://www.passerelleco.info/article.php3?id_article=465

Etc.



Lire aussi:


 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'Art de Vivre - dans Protection du Vivant
commenter cet article

commentaires

HélÚne 13/01/2007 13:17

Moi aussi j'ai réalisé ma toilette sèche ! Sans odeur, discrète, elle sert de tabouret pour poser son essuie quand on prend sa douche ! Je vous invite à voir le chef d'oeuvre sur mon blog :
http://www.fleurdautomne.canalblog.com

Le pÚlerin vagabond 03/06/2006 17:58

Article fort intéressant !! a+ Lpv