Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : L'Art et la Science de Vivre
  • L'Art et la Science de Vivre
  • : L'Art de Vivre est le plus grand Art qui soit. Cultiver l'Art de Vivre fait de soi un Artiste dans l'Art de Vivre sa vie.
  • Contact

L'Art de Vivre

Pour vous tenir informé(e) des mises à jour du site et être tenu(e) au courant des différentes manifestations organisées par L'Art de Vivre  inscrivez-vous à la Newsletter ci-dessus.


Participez à L'Art de Vivre !
Pour accéder au Forum cliquez ICI.

N'hésitez pas à réagir, en plus du Forum, aux différents articles ici publiés, en cliquant, à chaque fois, sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de l'article considéré.
Pour accéder au Groupe L'Art de Vivre Simple, Libre et Naturel, cliquez ICI.


Pour trouver rapidement une informationPour sélectionner les articles se référant uniquement à une catégorie donnée, cliquer (colonne de droite) sur la catégorie concernée. Pour afficher tous les articles, cliquer (colonne de droite) sur "Liste complète". Choisir ensuite celui que vous voulez...


Sites-blogs de L'Art de Vivre:

L'Art de Vivre Naturel

L'Art de Vivre Libre

L'Art de Vivre Juste

 

 

Recherche

Mode d'Emploi

Participations à L'Art de Vivre Naturel
 

Si vous souhaitez des échanges plus intenses et plus actifs et une plus grande participation à L'Art de Vivre Naturel vous pouvez notamment:

1) Vous inscrire (désinscription automatique immédiate) à la "Newsletter" (en haut à gauche) du site http://artdevivre.over-blog.com/; vous recevrez ainsi régulièrement des nouvelles du site et des conférences, stages et autres manifestations.
2) Participer au Forum "L'Art de Vivre" (cliquer sur le mot "Forum").
3) Participer au Groupe de L'Art de Vivre Naturel.
4) Réagir aux articles et informations apportés sur le présent site en y apportant vos précieux "commentaires" (cliquer sur le lien "Ajouter un commentaire" en bas de chaque article) (les commentaires qui ne respecteraient pas l'esprit du site ne seront pas conservés).
5) Participer à l'information relative aux diverses Manifestations de L'Art de Vivre Naturel par tous les moyens utiles (envois d'e.mails à votre carnet d'adresse, contacts avec les sites et associations écologiques, affichage, communiqués dans la presse, à la radio, etc.) et en recommandant le site grâce au bouton "Recommander" situé un peu plus haut.
6) Visiter la Boutique Ecologique.

Pour toutes demandes de précisions, n'hésitez pas à envoyer un e.mail .  Merci de votre coopération! - L'Art de Vivre Naturel.


Nouvelles écologiques du Monde
 
Pour savoir ce qui se passe sur la Terre, dans le domaine écologique, allez dans le Forum, Sous-Forums "Veille Ecologique" & "Combats Ecologiques".
Vous pouvez aussi visiter le site "L"Art de Vivre Debout" et/ou participer au Groupe L'Art de Vivre Simple, Libre et Naturel.

Portails
http://www.portail-environnement.com/: portail environnement votre entrée environnementale sur l’environnement mondial et les sujets environnementaux retrouvez ici toutes les actions et actualités environnementales de notre époque...

Sites Amis

Archives

 

 

«Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.»  
- Antoine de Saint-Exupéry -

«Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’être humain
d’obéir à des lois injustes, alors aucune tyrannie ne peut plus l’asservir.»
- Gandhi -

«Lorsque le pouvoir de l’Amour aura remplacé l’amour du pouvoir,
alors la Terre sera entrée dans un Règne de Paix.»
- Ange Francier -

«Pire que le bruit des bottes ... le silence des pantoufles!»
 
«Puissance du vouloir! C'est par lui que tout change!»
- Pierre Le Dantec -
 
 
«Il ne savait pas que c'était impossible,
alors il l'a fait!»
 

 

L'Art de Vivre Libre Simple et Naturel
 
 

Articles Récents

9 janvier 2006 1 09 /01 /janvier /2006 18:21

QU'EST-CE QU'UN ÉCO-LIEU?


U
n éco-lieu est endroit où l'on vit les Valeurs de l'Ecologie. Qu'il s'agisse d'un village, d'un hameau, d'une {ancienne} ferme{tte}, ou même d'une simple grange réaménagée, c'est un lieu se trouvant "dans la Nature", donc à la campagne, et en lequel vivent et travaillent des êtres humains ayant choisi de suivre, au sens le plus large du concept, les principes de l'Écologie et de la Simplicité naturelle.

 

Souvent, un tel lieu est aussi un lieu d'accueil, en mesure d'accueillir, comme hôtes de passage ou comme résidents de plus longue durée, des personnes souhaitant y prendre part où y séjourner.

 

Afin de faire vivre ses habitants, l'éco-lieu est souvent le cadre (ce n'est pas une obligation) d'une activité économique enracinée dans la vie locale ou bien d'une activité en auto-subsistance, etc.
 

 

Principales caractéristiques de l'éco-lieu

Dans l'éco-lieu chacun a son propre habitat et son autonomie économique. Ce n'est donc pas une communauté au sens étroit du concept. Mais il y règneun esprit de partage et d’entraide certain.

 

Dans un éco-lieu, à partir d’un savoir-être reconnu, l'on pratique des concepts et des savoir-faire visant à - qu’ils soient nouveaux ou traditionnels - construire un futur durable, digne d'une véritable humanité, dans un environnement non seulement préservé mais même valorisé.

 

En bref, la vocation des éco-lieux est de mettre en œuvre un mode de vie collectif écologique, conforme aux Lois de la Nature, et donc, à tous points de vue, juste.

 

Les habitants d'un éco-lieu se fixent comme objectifs:

- d'insérer leur vie dans l'Ordre Universel,

- de respecter l'être humain la Nature et le Vivant sous toutes ses formes, animales ou végétales,

- de pratiquer une économie de subsistance à l'échelle humaine,

- d’avoir des préoccupations humanistes

- de pratiquer, dans le juste et secourable Amour, l’entraide,

- d’avoir un système d'échanges libre basé sur la Loi du Donner & du Recevoir, la Loi de la Compensation des critères éthiques rigoureux,

- d’approfondir ensemble la {re}connaissance des Lois de la Vie,

- de s’intégrer culturellement et économiquement dans le milieu local,

- de respecter l'environnement à tous points de vue et de favoriser ainsi la Bio-diversité,

- d’utiliser des techniques non polluantes et des matériaux sains et naturels (proscription du plastic, de l'amiante, des engrais chimiques de synthèse, des pesticides et produits de traitement chimiques, etc.),

- d’utiliser des énergies renouvelables et de recycler les déchets (tout en en produisant le moins possible!).

La gamme étendue des activités d'un éco-lieu génère une économie locale dans des domaines variés tels que:

- l'agriculture biologique, voire pacifique, la permaculture, éventuellement l'élevage mais dans le respect de l'animal,

- l'accueil, le ressourcement, diverses thérapies de l'âme et du corps,
- l'Art et l'artisanat traditionnel en de nombreux domaines.

Il s'y trouve souvent un ou des centres de formation proposant des stages et ateliers variés.

Il peut aussi s'y trouver une école alternative, des chantiers festifs ayant pour but l'apprentissage des techniques d'éco-bio-construction.

Parfois s'y trouvera un centre de recherches dans un domaine particulier et le lieu pourra même agir aussi comme lieu de réinsertion.

Chaque éco-lieu a son orientation, sa sensibilité et son fonctionnement propres.

 
 

Vers une Éco-Charte...

Toutefois, les points de convergence des éco-lieux permettent d'envisager la rédaction d'une Charte des Eco-Lieux.

Celle-ci devra notamment prendre en compte les points suivants:

L'AUTONOMIE
C'est la volonté de se prendre soi-même en charge tout en reconnaissant une certaine interdépendance avec les autres, la capacité à être responsable, en assumant les conséquences de ses actes, en se dirigeant vers l'autonomie communautaire dans les domaines économique et énergétique (concept de la maison autonome).

LA CONVIVIALITÉ
Plus que l'acceptation d'autrui, c'est l'accueil ouvert, fraternel et chaleureux, abordant l'autre avec ses différences par la recherche de relations pacifiées. Le couple, la famille, la «commune», lieux d'exercice de la convivialité, doivent pouvoir harmonieusement s'épanouir dans un éco-lieu.

L'OUVERTURE
À tous les habitants de la région, au milieu social, économique, culturel, aux institutions locales, par la recherche de partenariats à l'ensemble du "mouvement alternatif" qui veut vivre et à travailler autrement.

LE RESPECT DE LA NATURE
Par des comportements fondamentalement écologiques, au sens global et local du terme. Vis-à-vis des autres, sans vouloir leur imposer ses convictions, en offrant simplement l'exemple de son propre vécu - consensus dans les prises des décisions - capacité d'écouter l'autre dans un dialogue franc et authentique, respect des engagements pris - modalités pour gérer les conflits et en dégager tout le potentiel formateur.
LE RESPECT DE SOI-MÊME
Refuser tout ce qui peut dégrader l'être humain comme l'alcoolisme et la drogue - progresser en se remettant constamment en question, selon le principe du "copeau et de la poutre".

L'ESPRIT D'ENTRAIDE
Favoriser un fonctionnement équitable plutôt que caritatif; aide du groupe à ceux qui assument une activité nouvelle et difficile, solidarité active avec tout ce qui lutte pour une vie meilleure; favoriser la création d'autres types d'éco-lieux.

LA RECHERCHE DE LA VERITE
Esthétique, éthique ou spirituel, le dépassement de soi est d'un autre domaine que celui appréhendé par l'intellect raisonnant et les sensations purement corporelles. L'Ecologie spirituelle ou intérieure est d'abord une expérience individuelle, difficilement transmissible. Amour, Vérité, Justice ou Spiritualité, ces aspirations à un autre «Ordre du Monde» sont à aborder librement, à partir des philosophies ou des religions établies ou non, d'une démarche de développement personnel ou même d'expression artistique. 
L'éco-lieu doit, à l'intérieur,
pouvoir être, en fonction de la Loi d'Attraction du Genre Semblable, un lieu de regroupement des esprits appartenant à une même famille spirituelle.
En direction de l'extérieur, il doit être ouvert, être un lieu d'échanges et d'expérimentations; la liberté de conscience étant une réalité individuelle, cela implique le respect de celle des autres pour autant qu'elle ne compromet ni la spécificité de l'éco-lieu, ni la diversité culturelle des visiteurs et partenaires
.

 

ASPECT SOCIAL

C'est  la possibilité pour de nombreuses personnes en difficulté morale et/ou financière dans la société actuelle, de construire une vie nouvelle en accord avec leurs réels désirs et leurs idéaux.

Vivre une vie alternative réaliste et constructive, constitue une perspective intéressante...

Par ailleurs, l'éco-lieu sera le lieu de mise en œuvre d'expériences diverses d'entraide locale, par exemple les SEL (Systèmes d'Echanges Locaux de biens et de services) et le JEU (système d'échange national par Internet).

ASPECT CULTUREL

Les personnes attirées par un mode de vie écologique sont aussi, la plupart du temps, celles qui se sont interrogées sur elles-mêmes et qui ont des préoccupations touchant au développement personnel ou à la Spiritualité.

La référence à l'Ecologie est une bonne base, parce qu'elle constitue, pour une vie en société, une sorte de norme minimale, basique, qui implique une attitude de respect envers la vie et les êtres humains, mais sans pour autant conduire à allégeance envers des idéologies ou des personnes, ce qui laisse à chacun sa totale liberté de conscience.
Aussi les éco-lieux peuvent devenir des centres avancés de recherche et de formation dans les domaines des thérapies alternatives, de la psychologie. des arts et de la culture, tout en conservant une bonne ouverture au monde et en favorisant la circulation des informations, des idées et des personnes.

La dimension humaine, la richesse des relations d'Amitié, la persistance d'un Idéal élevé, constituent certainement des piliers majeurs du mouvement des éco-lieux, déterminant leur création, leur succès et leur pérennité.

ASPECT ÉCONOMIQUE

La viabilité d'un éco-lieu suppose la création de petites structures économiques efficaces, faisant preuve d'une grande diversité d'activités.

L'expérience acquise en matière de pépinières d'entreprises est ici applicable, les activités concernées devant être conformes au respect des principes écologiques, éthiques et sociaux définis par le cahier des charges ou la charte de l'éco-lieu.

La palette des activités proposées revêt une grande diversité, chacune d'elle bénéficiant de la synergie économique générée par l'ensemble des autres:

  • - Développement de l'agriculture biologique (l'offre étant en France très insuffisante par rapport à la demande).
  • - Accueil de visiteurs pour des motifs variés: éco-tourisme, classes vertes, soins naturels et remise en forme, apprentissage des éco-systèmes, etc.
  • Création de petites entreprises artisanales spécialisées dans un secteur précis, par exemple dans le domaine de la santé, des énergies renouvelables, des matériels éco-pédagogiques, de la communication, de l'éco-bio-construction, etc.
  • - Centres de formation à l'ensemble des moyens pouvant servir à édifier une société plus avancée.
  • Actuellement beaucoup de centres de stages ou séminaires, ne connaissant plus le succès rencontré dans les années 80, envisagent une reconversion en éco-lieux, dont la structure économique est plus diversifiée.
  • - Activités et événements artistiques et artisanaux, certains éco-lieux pouvant comprendre des ateliers d'artistes, des studios pour musiciens ou comédiens.
  • - Chantiers de ré-habilitation ou de bio-éco-construction.
  • La formule, qui a déjà fait ses preuves, des chantiers de jeunesse, est tout à fait indiquée ici, avec de nombreuses possibilités de formation.
  • - Expériences pédagogiques nouvelles. De nombreux projets d'éco-lieux innovants portent un intérêt tout particulier à l'éducation.
 

Ajoutons un important élément à considérer pour les potentiels habitants d'un éco-lieu:

 
  • - Le développement des technologies de communication (ordinateurs et Internet) rendant possible pour de nombreuses professions le travail à distance,
  • Beaucoup de personnes exerçant déjà une profession pourront s'installer à temps partiel dans un éco-lieu en effectuant périodiquement des déplacements vers leur lieu d'activité initial.
  • À revenu égal, le niveau de vie peut être nettement plus élevé dans un éco-lieu que dans une ville, parce que les postes principaux (alimentation et logement) seront beaucoup moins importants, grâce aux jardins collectifs ou individuels et à la possibilité d'acquérir ou de louer son logement pour un coût relativement modique.
 

ASPECT ÉCOLOGIQUE

Pourquoi le choix de l'Ecologie? Parce que c'est un signe d'espoir en une société vivable, parce que le respect de l'environnement et de l'être humain marque le choix d'une attitude constructive et responsable, loin des errements résultant de l'exploitation éhontée des êtres humains et des éléments naturels en fonction de la seule "loi du profit".

 Le souci écologique se traduit par le choix:
- de l'agriculture biologique, qui - on l'a vu - s'avère peu onéreuse (suppression des engrais et pesticides chimiques) et utilise de la main d'œuvre humaine.
Elle a fait ses preuves, en particulier dans le domaine de la permaculture, plus respectueuse des paysages et processus naturels, encore peu connue dans certains pays, mais déjà développée dans de nombreux éco-lieux en d'autres pays.

- de techniques et matériaux de construction sains, susceptibles de développer tout un nouveau secteur économique. La plupart de ces matériaux sont peu coûteux (bois, terre crue, chaux, laine) mais tout à fait fiables, et peuvent donner naissance à un habitat très abordable.
- des énergies renouvelables (solaire, éolienne, hydraulique, magnétique, etc., assurant l'autonomie énergétique du lieu), des systèmes de retraitement des déchets ménagers par le lagunage par filtres plantés ou par les toilettes sèches à composter.
Ces dernières techniques, pourtant souvent parfaitement au point, sont encore, comme en témoigne Patrick Baronnet, de la "Maison Autonome", trop peu connues et refusées par les municipalités ou les administrations (DASS), beaucoup trop "frileuses" lors de l'obtention des permis de construire. Un effort d'information dans leur direction et de leur part serait,
à cet égard, bienvenu.

 

Beaucoup d'éco-lieux se construisent par la restauration/réhabilitation (voir la différence sur le site de Tiez Breizh) de maisons anciennes ou de hameaux abandonnés. La construction neuve est souvent moins coûteuse et permet davantage d'innovation, mais encore faut-il pouvoir construire là où cela présente un intérêt éco-logique! Dans les deux cas le souci architectural doit être prédominant. Les exigences écologiques devant se combiner avec les considérations de cohérence, d'esthétique et d'adaptation aux besoins pratiques.

ASPECTS JURIDIQUE ET FINANCIER

La spécificité de l'éco-lieu et la diversité de ses activités amènent ses promoteurs à recourir à des montages juridiques variés associant, selon le cas, sociétés civiles immobilières (SCI), sociétés civiles d'exploitation agricole (SCEA), groupements fonciers agricoles (GFA), associations loi de 1901, associations européennes, voire sociétés de droit étranger.
Il apparaît nécessaire de créer une formule juridique spécifique permettant diverses activités (agriculture, accueil, formation, artisanat, etc.) ainsi que l'acquisition et la gestion d'un habitat collectif.

Mais la difficulté la plus importante tient à la structure actuelle des plans d'occupation des sols, qui, à de légitimes fins de préservation du milieu naturel (l'on ne peut pas accepter que cela construise partout si l'on veut encore préserver, pour tous, des espaces réellement naturels) ne prévoient de zones constructibles qu'à proximité des villages déjà existants, alors qu'un éco-lieu ou même un éco-village aurait vocation à s'installer dans un site nouveau ou complètement abandonné. L'accroissement constant de la population sur un territoire qui, lui, ne grandit pas, rend l'espace disponible toujours plus limité, de sorte que, dans les zones tempérées et habitables, de tels lieux encore non construits ou complètement abandonnés n'existent presque plus. La "chance" de ceux qui arrivent encore à donner forme à leurs rêves et à leur Idéal n'en est que plus grande!

 

CONCLUSION

Si le mouvement des éco-lieux (ou éco-villages) est planétaire, il est important qu'il trouve sa spécificité et sa force dans chaque pays, compte tenu de ses traditions et de sa créativité propres.
Il constitue, vis-à-vis d
es possibles réponses à apporter aux graves difficultés environnementales et sociales s'accroissant constamment, une opportunité originale et pertinente et apparaît d'autant plus adapté à notre époque qu'il construit un pont entre  l'ancestral désir de retour à la terre et une solution crédible en regard de la misère économique et de la menace de famine, qui n'iront, elles aussi, qu'en s'accroissant....

Partager cet article

Repost 0
Published by L'Art de Vivre - dans Art de Vivre
commenter cet article

commentaires